dimanche 5 avril 2015

La liturgie de Pâques






PaquesLes chrétiens fêtent le Christ ressuscité
Il y a cinquante ans, en 1955, était publié le décret de restauration de la semaine sainte. Notre mémoire a bien du mal à reconstituer la célébration de l’eau bénite, la consécration de l’eau baptismale et la messe de la résurrection à l’aube du samedi saint. Ensuite chacun s’approvisionnait d’eau bénite pour l’année. Les cérémonies du Vendredi saint étaient alors plus importantes que celles de la Résurrection. On avait en tête le devoir de faire ses pâques, c’est-à-dire communier dans le temps imparti.



Chapelle de Zuydcote (F-59)Chapelle de Zuydcote (F-59)Aujourd’hui, les trois jours (le triduum pascal) ont la première place dans la liturgie et le cœur des croyants. Notre boussole spirituelle s’est en effet à nouveau orientée pour célébrer Christ mort et ressuscité, Christ vivant hier et aujourd’hui (Jubilé 2000).


C’est pour lui que des catéchumènes sont baptisés dans Le groupe oecuménique se rassemble au petit matin sur la plage pour céébrer le Christ ressuscité -2006-Le groupe oecuménique se rassemble au petit matin sur la plage pour céébrer le Christ ressuscité -2006-la nuit de Pâques, devenant membres du corps du Christ. C’est pour Lui que des chrétiens de confessions différentes, anglicans, réformés et catholiques, se rassemblent le matin de Pâques sur la plage de Wissant ; c’est pour Lui que des jeunes participent à une marche le samedi soir ; c’est pour Lui encore que des jeunes se lèvent pour une marche, à partir de 4h du matin, dans la campagne environnante, et participent à la messe de Pâques avec les chrétiens de la paroisse.

Au cœur de la nuit, vers le jour, les chrétiens reprennent l’antique coutume où les chrétiens attendaient au cœur de la longue vigile, le « Soleil levant », le Christ ressuscité. Prières chants, lectures et agapes les tenaient en éveil jusqu’au lever du soleil. Ils sont nombreux les chrétiens qui, dans la diversité des célébrations, fêtent la Pâque du Seigneur. Réjouissons-nous : au cœur de la vie, il est notre lumière. Alléluia 



Lumière au cœur du monde.

Bénédiction du feu nouveauBénédiction du feu nouveauDes milliers de chrétiens se rassembleront hors de l'Église, dans la nuit. 
Ils allumeront et béniront un feu... Rien de bien original, sauf que...
par ce geste ils affirment qu'au cœur de notre nuit, il y a une lumière.
Phrases calligraphiéesPhrases calligraphiées

Cette lumière c'est le Christ Jésus, Parole de Dieu.
"Au commencement était la Parole,
et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu".
"Elle est venue dans le monde.
Elle était la vie, la Lumière des hommes",
"Et la lumière brille au milieu des ténèbres. (Jean, ch. 1)"
Le crois-tu?

Prends le temps de regarder, 
regarder en toi et autour de toi:
en quoi la Parole de Jésus, son Évangile, Bonne Nouvelle 
éclaire les évènements de ta propre vie, tes questions, tes doutes, tes attentes. 
En quoi le chemin de Jésus est un chemin de vie?
La première étape de la veillée, c'est dehors, dans la nuit, 
c'est-à-dire dans la nuit des hommes, dans la nuit du monde, dans notre nuit :
"Christ notre lumière! C'est toi qui éclaires! 
C'est toi qui réchauffes! C'est toi qui rayonnes! "
Dans l'Église illuminée par les flammes de nos bougies, nous entrerons et nous nous tiendrons devant Dieu pour lui dire toutes les raisons que nous avons de le chanter.
Cette première étape se termine par une prière d'action de grâces qui évoque quatre nuits considérées comme des appels à passer des ténèbres à la lumière. (suite: la symbolique des 4 nuits)

Invitation des évêques à se centrer sur le Christ de PâquesInvitation des évêques à se centrer sur le Christ de PâquesAller au cœur de la foi
La symbolique du passage des quatre nuits.
Dans l'Église illuminée par les flammes des bougies, 
les chrétiens et les futurs baptisés entrent et se tiennent devant Dieu pour lui dire toutes les raisons qu'ils ont de le chanter.

Cette première étape se termine par une prière d'action de grâces qui évoque quatre nuits considérées comme des appels à passer des ténèbres à la lumière.

La nuit des origines :
La première évocation fait référence au livre de la Genèse ch.3. Elle évoque le moment où Adam et Ève se lèvent contre Dieu, dans le désir d'être "comme Dieu". Au lieu de vivre en partenaires, en dialogue avec Dieu, ils écoutent la voix intérieure qui les incite à être comme Dieu, à prendre la place de Dieu. Cette voix les incite à désigner, à décider par eux-mêmes de ce qui bien et mal, de ce qui est vrai et faux. Choisir contre Dieu, c'est se détourner de la lumière, c'est entrer dans la nuit. Recevoir la relation au Dieu Père, Fils et Esprit, c'est s'ouvrir à la lumière. Au-delà du "permis et défendu", représenté par les artistes sous l'image de la pomme, la Bible in,vite à penser notre relation à l'autre que l'on nomme Dieu. 
A Chacun de nous aujourd'hui, il est aussi proposé de devenir partenaire de Dieu d'entrer en alliance avec lui, de faire partie de sa famille. On peut ne pas connaître ni comprendre cet appel. On peut également le refuser.

La nuit de l'exode :
C'est le moment du passage, de la délivrance, du pays d'Égypte vers une terre autre. Le récit se trouve au livre de l'Exode aux ch.12 à 15.  L'Écriture, en forme d'épopée et donc en développant l'exagération légendaire, puis l'interprétation qu'en a fait  le cinéma d'Hollywood ne nous aident pas à comprendre l'acte de foi ces hébreux et de leurs descendants: "Dieu n'abandonne pas le peuple de ceux qui se fient en lui. Il les accompagne dans leur marche chaotique au milieu du monde". 
Le passage de la Mer Rouge est une étape vers la rencontre au Sinaï, là où le peuple des hébreux, guidés par Moïse fera alliance avec le Yahvé

La nuit du tombeau :
Le Christ est passé par la mort. Nous croyons qu'il est passé de la mort à la vie. C'est au cœur de la nuit du tombeau, nuit de l'épreuve que naît la foi en la résurrection. Nous croyons que le Christ arrache au mal tout homme qui met sa foi en lui. Il lui donne la grâce de renaître à la vie, et de vivre dans la grâce de fils de Dieu.

La nuit d'aujourd'hui :
Notre passage aujourd'hui, 
comme au jour de notre baptême. 
Par le baptême, nous avons été plongés dans la mort du Christ et ressuscité avec lui à la vie de Dieu. Nous recevons de lui la force qui purifie du péché et nous rend agréables devant Dieu. Heureuse nuit où le ciel s'unit à la terre, où l'homme rencontre Dieu.



1 commentaire :

  1. Bonjour à tous les amis de Mireille ,
    Merci pour ces belles illustrations commentées qui marquent Pâques et cette période Sainte me fait repenser à une très jolie phrase qu'un monsieur de 80 ans a dit un jour en parlant de Mireille , je cite :
    " Mireille est rentrée dans la chanson comme on rentre en religion ."

    Bon week-end à tous .

    RépondreSupprimer

Les commentaires doivent être courtois et constructifs.
Merci de vous identifier, avec : «sélectionnez le profil» soit votre compte Google, ou un des autres choix et au minimum en choisissant : Nom / URL. Vous n’êtes pas obligé d’écrire votre URL ou nom de famille. Nous ne prenons pas les messages anonymes.
Les insultes et apparentés ne sont pas publiées.
L'équipe contact / modération.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...