samedi 21 mars 2015

Jubilé: 50 ans sur scène. Mireille Mathieu à Francfort le 15 mars 2015. (Traduction)




An einem Sonntag in Avignon (NDLR: Un dimanche à Avignon)

Source Cliquez ICI
Photo 2 à 9 : Dirk Z.


Francfort : Bien que le rideau soit encore fermé mais on entend déjà des ovations. Quand elle apparaît c'est une salve d'ovations. Elle est là, sur scène vêtue de sa robe noir qui lui descend jusqu'aux genoux. On voit briller des paillettes. Sa coiffure qui ne change pas et le même beau sourire.


« Mesdames et Messieurs, bonsoir ! Je suis ravie de retourner à Francfort. Nous allons ensemble fêter mon jubilé ce soir ».


Son fidèle public est là, les gens sont venus pour fêter ensemble cet événement remarquable. On voit beaucoup de fleurs, de cadeaux, de chocolat.  Mireille chante  « Tous les enfants chantent avec moi » - sa voix est toujours aussi puissante. Les gens viennent lui offrir des fleurs et des cadeaux. Mireille leur sourit et leur serre les mains tendus vers elle.
Les gens viennent offrir des fleurs après chaque chanson.  Après sa chanson « Ganz Paris ist ein Theater », on lui offre une boite de chocolat en forme du cœur et un grand ourson en peluche. Le public a fait une standing ovations pour les plus grands succès comme « Je t`aime avec ma peau », « L`hymne à l`amour », « La voix de Dieu », « Der Zar und das Mädchen ».




 Mireille chante accompagnée d`une dizaine de musiciens et trois choristes. Mais pour la chanson « Le dernier mot d`amour » elle reste seule face à son public, accompagnée juste par un piano et un violon.  Cela prouve une fois de plus que Mireille sait séduire son public par la beauté de sa voix. Ce soir, à Francfort elle présente ses plus grands succès que son public attend ainsi que de nouveaux titres, comme, par exemple, « Ce n`est rien ».


Cette nouvelle chanson est très rythmée, dynamique, Mireille, qui l'accompagne de gestes inconnus pour son public ce qui provoque une surprise et une extase à la fois.


Mireille est restée fidèle à ses robes noires, sa coiffure et son répertoire. C’est toujours un mélange de douleur, de bonheur et surtout de sincérité dans les émotions.
En hommage à son idole, Mireille chante deux chansons d`Edith Piaf : « L`hymne à l`amour » et « Non, je ne regrette rien ».
Comme Piaf, Mireille vient d`une famille modeste. Le 16 mars 1965 elle quitte Avignon, sa ville natale, pour aller à Paris et participer à un « Télé crochet » ou elle remporte une (première victoire. NDLR) victoire (Le 21 novembre 1965. NDLR) . Plus tard, les critiques appelleront Mireille « la nouvelle Piaf ».



Traduction par Nadine. Relecture par J-P. © les amis de Mireille Mathieu
Blog inscrit pour : nos créations, traductions etc,  à : Copyright  F.
Les photos sur le blog des amis de Mireille Mathieu sont pour une bonne partie ©Abilène disc




Texte original :

JUBILÄUM Seit 50 Jahren steht Mireille Mathieu auf der Bühne / Tournee-Stopp in Frankfurt

FRANKFURT - Noch bevor sich der Vorhang geöffnet hat, brandet Applaus auf – und bevor Mireille Mathieu ein Lied gesungen hat, huldigen die Fans ihr mit Standing Ovations. Mädchenhaft steht sie da auf der Bühne – im knielangen schwarzen Kleidchen, auf dem Pailletten aufblitzen. Die schwarzen Haare legen sich wie eh und je um ihr lächelndes Gesicht. „Guten Abend liebe Damen und Herren, ich freue mich, wieder in Frankfurt zu sein. Zusammen werden wir mein Jubiläum feiern.“ Die Fans feiern mit ihr und sie feiern sie. Ihre treuesten Anhänger haben sich im Parkett versammelt. Blumen, Pralinen und Tüten mit Geschenken haben sie dabei. „Tout les enfants chantent avec moi“ singt Mireille Mathieu mit ihrer nach wie vor kräftigen Stimme und danach stürmen die ersten Fans zur Bühne und überreichen ihr Präsente. Mireille Mathieu bedankt sich und schüttelt Hände.

Die Fans belohnen jeden ihrer Songs mit Blumen. Nach dem Klassiker „Ganz Paris ist ein Theater“ überreichen sie ihr neben Rosen Pralinen in Herzschachteln und einen großen roten Plüsch-Teddybär. Die Top-Klassiker wie „Je t’aime avec ma peau“, „L’hymne à l’amour“, „La voix de dieu“ und „Der Zar und das Mädchen“ quittiert das Publikum erneut mit Standing Ovations. Mireille Mathieu wird begleitet von einem zehnköpfigen Orchester und drei Hintergrundsängerinnen. Mit dem Song „Un dernier mot d’amour“ beweist sie, dass sie den großen Saal auch allein mit ihrer Stimme in den Bann ziehen kann. Lediglich das Piano und das Cello begleiten sie. Das Tourneeprogramm setzt Mirelle Mathieu – so wie es die Fans auch erwarten – aus den Klassikern zusammen, mit denen sie ein ums andere Mal deutsche Charts gestürmt hat. Nur ein Song fällt aus der Reihe: „Ce n’est rien“. Er kommt im Discosound daher und Mireille Mathieu untermalt ihn mit einer ungewohnten jugendlichen Gestik. Es ist ein neuer, für die Deutschlandtournee geschriebener Song. Das Publikum ist überrascht – und begeistert. Alles in allem ist Mireille Mathieu sich treu geblieben, vom schwarzen Kleid bis zum ordentlich frisierten Haar, vom Lied-Programm bis hin zur Gestik. Immer noch legt sie diese bebende Mischung aus Schmerz und Trotz in „L’hymne à l’amour“. Als Hommage an Edith Piaf, ihr Idol, singt sie zum Schluss „Je ne regrette rien“. Wie die Piaf kommt Mathieu aus kleinen Verhältnissen. Am 16. März 1965 fuhr sie von ihrer Heimatstadt Avignon nach Paris, um tags darauf bei der TV-Sendung Télé Dimanche mitzumachen. Bereits zwei Jahre später wurde sie als die „neue Piaf“ gefeiert.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Les commentaires doivent être courtois et constructifs.
Merci de vous identifier, avec : «sélectionnez le profil» soit votre compte Google, ou un des autres choix et au minimum en choisissant : Nom / URL. Vous n’êtes pas obligé d’écrire votre URL ou nom de famille. Nous ne prenons pas les messages anonymes.
Les insultes et apparentés ne sont pas publiées.
L'équipe contact / modération.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...