dimanche 7 mai 2017

Résultat de la présidentielle française 2017.


Ce second tour de l’élection présidentielle, qui s’est terminé par la victoire du candidat d’En marche !, Emmanuel Macron, avec 66,10 % des suffrages contre 33,90 % pour la candidate du Front national, Marine Le Pen, a été marqué par une abstention record.

A 19 h 15, l’abstention pour le second tour de l’élection présidentielle, dimanche 7 mai, est estimée à 25,3 %, soit une participation de 74,7 %, selon une estimation Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France LCP-Public Sénat, RFI-France 24, Le Point et Le Monde.

Il s’agit de la plus forte abstention pour un second tour depuis l’élection présidentielle de 1969. C’est également la première fois depuis 1969 que la participation du second tour est plus faible qu’au premier. En effet, au premier tour, le 23 avril, la participation s’est élevée à 77,77 %.

***
Prochains rendez-vous aux urnes :
Élections législatives françaises de 2017.
Début: dimanche 11 juin
Fin: dimanche 18 juin


Les dates des élections législatives de 2017 ont été fixées à l'issue du Conseil des ministres du 4 mai 2016. Le 1er tour des législatives aura lieu le dimanche 11 juin 2017. Le second tour aura lieu le dimanche 18 juin. 

***

Sous la Ve République, toutes les élections législatives ont eu lieu selon le mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours, sauf celle de 1986 qui a eu lieu à la proportionnelle au scrutin de liste. Neuf résultent de la fin d'une législature, les cinq autres d'une dissolution de l'Assemblée nationale par décret du président de la République.
La Constitution voulue par le général de Gaulle visait à renforcer les prérogatives du chef de l'État et du gouvernement au détriment du Parlement. Au cours de la Ve République, la hiérarchisation au profit du président élu au suffrage universel et non en faveur du chef du gouvernement responsable devant le Parlement, a montré qu'il n'existait pas toujours de réelle prééminence, en particulier lors des périodes de cohabitation. Le « phénomène majoritaire » de l'Assemblée nationale est une des clefs de voûte du système institutionnel. En 1958, Michel Debré l'évoquait en s'exclamant : « Ah ! si nous avions la possibilité de faire surgir demain une majorité nette et constante. ». Paradoxalement, malgré la volonté initiale de supprimer le « régime des partis », la Ve République a renforcé, législature après législature, un système partisan fondé sur les grands groupes parlementaires. Ainsi, et même si la décision appartient au seul chef de l'État, tous les premiers ministres sont nommés en fonction de la majorité qui se dégage à l'Assemblée nationale à l'issue des élections législatives !

Sources: Le Monde, Wikipédia. 

2 commentaires :

  1. Laurent Masse de Paris8 mai 2017 à 13:26

    Et oui ce n'est pas fini, voici que le troisième tour arrive avec les législatives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ronan de Bretagne8 mai 2017 à 20:44

      Et oui encore six semaines de campagne électorale, on est loin d'avoir fini.

      Supprimer

Les commentaires doivent être courtois et constructifs.
Merci de vous identifier, avec : « sélectionnez le profil » soit votre compte Google, ou un des autres choix et au minimum en choisissant : Nom / URL. Vous n’êtes pas obligé d’écrire votre URL ou nom de famille. Nous ne prenons pas les messages anonymes.
Les insultes et apparentés, ne sont pas publiées.
L'équipe contact / modération.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...