lundi 24 novembre 2014

Mireille Mathieu en concert à Avignon les 8 et 9 novembre 2014. Récit de Nadine de Russie.


Ces instants de ma vie ou des jours de rêve à Avignon

Comment parler des événements vécus quand les images sont encore trop fraîches dans la mémoire et que les émotions débordent ? Mission pas facile, je l`avoue (lol), mais je vais essayer quand même de partager avec vous ces moments de bonheur vécus à Avignon en compagnie d'amis que j`aime beaucoup et bien sûr les deux concerts de Mireille, le 8 et le 9 novembre 2014.


Depuis toute petite je rêvais de venir en France voir Mireille chanter dans son pays natale. Petite, je n`y croyais pas, c`était un rêve, comme si l'on m`avait demandé de toucher des étoiles qui vous paraissent tellement proches et qui sont en réalité trop loin pour pouvoir les toucher.
J`ai commencé à apprendre le français avec les belles chansons de Mireille. J`enseigne maintenant cette langue. Je viens en France plus ou moins régulièrement pour mon travail et surtout pour voir des gens qui sont loin mais toujours présents dans mon cœur. C`est vrai que les vrais amis sont comme des étoiles, tu ne les vois pas souvent mais tu sais qu`ils sont toujours là pour toi. Tu réchauffes ton cœur avec leur sourire, leur lumière qui vient de l`intérieur…
Une personne peut changer ta vie... Ça semble être banal comme expression et pourtant c`est tellement vrai.



Je dois énormément de choses à Mireille comme je le lui avais dit lors d'une première rencontre dans sa loge : « vous êtes mon porte-bonheur ». C`est vrai. Je lui dois tout ce qui fait ma vie aujourd'hui : le français que je parle, mon travail qui me passionne et surtout, grâce à elle j`ai trouvé de vrais amis sans qui je ne peux plus imaginer ma vie (une pensée particulière sera pour celle que je considère désormais comme ma famille, car pour moi, la famille n`est pas seulement la question du sang, mais c'est avant tout des gens que tu aimes de tout ton cœur, qui de leur côté tiennent aussi à toi et pour qui tu représentes beaucoup. Tu le sais et ça suffit. Ce sont ces précieuses personnes que tu portes toujours dans ton cœur, malgré les kilomètres et les circonstances : heureuses et hélas aussi parfois plus tristes...)
Arrivée le 23 octobre en France, je savourais déjà ces moments de partages qu`on allait passer ensemble : Jean-Philippe, Mattieu, et bien sûr, Ma Sophie
Déjà les 3 jours de l'Olympia. C'était magnifique et le mot est faible ! Les retrouvailles entre les amis, de nouvelles connaissances très agréables. Une soirée du 25 octobre, jusqu'à plus de 2h30 du matin dans le petit café de l'Olympia, même le taxi "délicat" de Philippe, nous nous en souviendrons toujours lol :))
Et bien sûr, la voix unique de Mireille tous les soirs du 24 au 26 octobre… Je ne vais pas vous parler de l'Olympia maintenant, je laisserai ce privilège à Mattieu pour qui c'était le premier concert de Mireille (sans compter, bien sûr, les jours où il avait eu la chance et le plaisir de rencontrer Mireille avec Jean-Philippe lors des enregistrements d'émissions de télévision ou de direct à la radio…)


Le 1 novembre, le cœur plein de joie, je descends à la gare TGV d`Avignon. Encore un peu et je vais retrouver mon amie, celle pour qui je suis venue dans cette belle ville d'Avignon. Pour moi, Avignon ce n'est pas seulement la ville natale de Mireille mais c'est une ville que j'ai découvert pour la première fois en juillet 2013 avec Jean-Philippe, Matt, Yacine mon mari, mes deux étudiantes … Depuis cette belle rencontre remarquable du 16 juillet 2013 avec Sophie, je garde au fond du cœur mon beau soleil provençal, le soleil de son sourire. (Comme tous et toutes)
On se retrouve pour passer une dizaine de jours ensemble : des moments de partages, des fous-rires, des retrouvailles avec des amis, de nouvelles rencontres et puis, deux concerts de Mireille pour couronner la semaine. Que du bonheur !


Le 8 novembre, nos amis arrivent : Sylvain Diéterich qui suit Mireille en tournée, Laurent de Marseille, Bernard et Patrice de la Suisse. Une petite "dînette" dans une ambiance amicale : le partage des souvenirs, Sylvain nous raconte ses impressions des précédents concerts de Mireille auxquels nous n`avons pas pu assister. Au fil de la conversation les sujets changent, on saute du coq à l'âne, on rigole. Puis nous allons avec Sylvain chercher des fleurs au magasin : Marbrerie. Fleurs : "Mathieu-Mardoyen". Qui mieux que des proches de Mireille savent quelles fleurs feront le plus plaisir ? Nous vous avions proposés de venir aussi dans ce magasin pour vos fleurs, sur le blog des amis de MIMI et ce avec l'autorisation de Réjane (Sœur de Mireille et Sophie) On récupère nos fleurs : quelle beauté ! Des roses, des lys blancs… Des compositions florales simples et à la fois belles, faites pour  transmettre pas seulement des fleurs, mais aussi des sentiments du respect et l'admiration pour une artiste qui nous donne autant d`émotions et d`amour depuis 50 ans ... Mireille Mathieu !
Une heure avant le concert les gens attendent devant l'Opéra, des bouquets de fleurs à la main.
Nos belles fleurs sont tout de suite remarquées par une photographe du journal de Vaucluse qui nous demande gentiment de faire une photo. "Mais oui, avec plaisir" ! Les gens se rencontrent, sourient, viennent se dire bonjour, saluer ses amis. Une ambiance familiale règne aussi à l'extérieur de l'Opéra.



Enfin, les portes s'ouvrent et les gens commencent à rentrer, toujours avec ce sourire amical et complice.
La salle de l'Opéra n'est pas très grande mais c'est bien plus intimiste. Cela renforce encore plus ce sentiment d'être en famille. Après tout, on est en famille car c'est SA ville, c'est SON public qui lui est resté fidèle depuis ses premiers débuts lors du concours « On chante dans mon quartier »...  
Le public est de tous les âges : les enfants, les jeunes, leurs parents, grands-parents, il y a aussi beaucoup d`étrangers venus des quatre coins du monde pour voir Mireille chanter dans sa ville natale. 

On s'installe dans de beaux fauteuils rouges, j'entends derrière moi une voix qui dit : « oh, qu`est-ce que je suis content d'être là ce soir. J'ai été à l'école avec Mireille, je connais sa famille » et ces commentaires sont nombreux... Dans cette ville, l'ambiance est toute particulière, Mireille n'est pas seulement une artiste mais aussi une amie, une famille, une partie de la vie de chaque personne !

Sylvain Diéterich distribue des banderoles qu`il avait imprimé avec un joli cœur «Mimi, on t`aime »... Plus de 300 partent de suite et on en demande encore plus. Dommage qu'on n'ait pas pensé à en faire davantage. Le rideau est encore baissé mais on commence à applaudir, on s'impatiente. On a hâte de retrouver notre Mimi que l'on aime tant.



Et voilà le rideau se lève et une rafale d'ovations accueille Mireille qui avance doucement avec son sourire amical et réconfortant à la rencontre de son public. « Quand on revient » - lance-t-elle les premiers mots de sa chanson… ces mots, qu'on n'entend d'ailleurs pas très bien à cause des ovations et des cris « on t'aime, Mireille » mais la douce musique et la voix puissante et parfaite de Mireille conquirent la salle tout de suite.
« Je suis ravie de me retrouver sur cette scène aujourd'hui, de fêter mon jubilé avec vous, en chansons. Dans ma ville natale, là où j'ai débuté il y a....  Vous m'avez donné votre cœur, je vous ai offert le mien » - prononce Mireille, une voix tremblante d`émotions…
Chaque chanson est accompagnée de longues ovations, d`innombrables bouquets de fleurs, des cadeaux, des lettres… Souvent les gens se lèvent pour applaudir les moments d'émotions les plus intenses… C`est un lien qui se crée entre Mireille et son public, c'est une vrai communion…
Moi, personnellement depuis le début de chaque concert j'attends avec le même ravissement une nouvelle chanson – « La voix de Dieu ». Elle est magnifique, les paroles ainsi que la musique. Cette chanson me berce, m'emmène loin, très loin de la réalité, dans un autre monde, un monde de souvenirs, de rêves. Cette chanson me donne la chair de poule et je sens des larmes venir doucement aux coins des yeux... Un sentiment magique partagé entre une douceur, une nostalgie et une sensation que la vie redeviendra belle malgré les soucis du quotidien…
2 heures de concert passent en un instant : les problèmes sont restés en dehors de cette salle car là où nous nous trouvons il n'y a que ce sentiment de bonheur, de nostalgie, et de la joie de pouvoir partager ces moments merveilleux avec des gens qu'on aime et qui sont présents à nos côtés.


A la sortie du concert les gens avaient des étoiles au fond des yeux, j`ai été énormément touchée par une dame qui sortait de la salle en pleurant et qui m'avait dit : « je suis heureuse, j'avais vu ma Mireille, maintenant  je peux mourir...»
Dans la rue, les gens rigolaient, souriaient, chantonnaient des chansons qu'ils aiment. On entendait de partout : "Mais elle est unique", "magnifique", "trop belle", ou encore "sa voix est sublime"... On ne peut se rappeler tous ces mots, ces preuves d'amour du public pour leur Mimi. Il y en avait beaucoup trop.
Tous pleins d'émotions, nous nous sommes rendus au café en face de l`Opéra et avons passé un agréable moment.
Il y a là-bas beaucoup d`admirateurs de Mireille. Heureux, comme nous tous de pouvoir être là ce soir, de vivre ces beaux moments. Jean Claudric est là aussi avec son équipe. Les gens viennent le saluer, le féliciter, le remercier.
Le café va bientôt fermer, il est tard mais nous ne voyons pas le temps passer. Il faut que les serveurs nous rappellent gentiment l`heure. On s'en va chantonnant des chansons de Mireille. D'abord doucement, puis de plus en plus fort. On finit par crier « Vive Mireille ! Vive Mireille Mathieu ! » aux gens qui sont dans la rue et qui ne dorment pas encore. Certains ont été aussi, comme nous, au concert et nous répondent « Mireille est la meilleure » ou bien « On t`aime Mireille »...
Arrivés près de la maison, Laurent qui chante super bien lance fort « Jézabel », on rigole quand on voit Jean-Philippe (le frère de Mireille) qui dit en rigolant « ah doucement, je vais devenir sourd ». On aurait pu réveiller tout le quartier mais à vrai dire on s`en moquait un peu, tellement on était content d`être là, entre amis, de vivre ensemble ces moments de partage. On n'a pas sommeil, on reste à parler jusqu'à 4 heures du matin, après tout, ce n'est pas tous les jours qu`on se retrouve à Avignon pour voir et entendre Mireille, on pourra dormir après…


Le 9 novembre, c`était une journée particulière pour moi. Ce jour-là je fêtais mes 30 ans et je tenais beaucoup à passer cette journée en compagnie de mon amie Ma Sophie. A cause des kilomètres qui séparent nos deux pays, on se parle plus souvent par téléphone ou par Internet que l'on ne se voit mais elle a une place tout à fait particulière dans mon cœur. Mon mari devait nous rejoindre mais n'avait pas pu le faire à cause de problèmes en famille. (comme Jean-Philippe du 8 au 10), décidément les deux garçons n'ont pas eu de chance pour ses deux jours de concert. Ils nous manquaient, certes. Mais je savais que je rentrerais en Russie deux jours plus tard et que je retrouverais ma famille bientôt. Moi, je pensais passer cette journée tranquillement en savourant ces instants de bonheur en compagnie des amis que j'aime et qui me manquent toujours dès que je reprends l'avion. Mais non ! C`était une journée remplie de surprises…
Sylvain nous invite au restaurant où le personnel était extraordinaire : adorable, sympa. Ils se connaissent depuis des années et l`accueil était formidable.
Un gâteau avec un feu d'artifice, des mots, des messages de félicitations, des bises… j'étais la plus heureuse en compagnie de personnes qui me sont chers…


L'heure du concert approche. On s'avance vers l`Opéra. Les gens sont-là, toujours avec des fleurs. On est nombreux malgré la pluie qui tape fort. Mes amis rigolent en voyant ma tête quand je reçois des félicitations et des bises auxquelles je ne m'attendais pas (et celle qui a dévoilé le secret sourit à côté avec son beau sourire qui fait oublier la pluie).
Cette fois-ci l'ambiance est encore meilleure que la veille. On est placé premier rang à gauche par Hervé-Marc : on rigole, on danse un peu avec certaines chansons, on crie très fort : « On t'aime Mireille » et on n'est pas les seuls.
Cela me fait rire quand Mireille approche de ce côté de la scène et nous voit en train de faire les fous. Elle ne peut pas s'empêcher de sourire et rigoler à son tour.

Sophie, Nadine, Laurent


Des fleurs, des ovations, des mots d'amour. La salle est comble. Un moment très touchant quand Mireille parle de son enfance. Son papa adorait l`opéra et avait une belle voix de ténor. La famille n`avait pas beaucoup d`argent et quand ils venaient voir des spectacles, ils étaient au poulailler où les places sont les moins chers. Mireille parle et sa voix tremble un peu. Elle regarde en haut, elle sourit aux gens qui sont là, très haut. Elle revit ses instants de sa vie, avec son papa, sa famille. Le passé n'est jamais loin. Ceux qui ne sont plus là ne sont jamais vraiment partis. Ils sont toujours avec nous. Dans nos cœurs.
Mais voilà le concert continue. Un medley en langues étrangères pour rendre hommage au public venu de loin, de tous les pays du monde.
Une chanson en russe « Ochi chernye ». J`adore quand Mireille chante en russe. Cela a une magie et un charme tout particuliers.
D'ailleurs, ce n'est pas que moi. Je me souviendrai toujours d`une phrase que j'avais lu dans les critiques concernant une chanson : « Le temps du muguet ». C'est une chanson russe, une chanson que nous, les Russes, on aime beaucoup. Elle fait vivre des sensations très fortes : un mélange de nostalgie, d`amour, de regret du temps passé, des souvenirs… Chacun y trouve ses sentiments. Dans les critiques en Russie c`était aussi marqué : « La chanson « Le temps du muguet » est extraordinaire. Elle fait vivre et revivre des émotions très intenses mais pour que cette chanson donne cette impression, pour qu'elle touche la sensibilité du public, elle fait pleurer, sourire, vivre, il faut la chanter avec son cœur, avec son âme, il faut sentir cette chanson et pour cela il faut être Russe ou bien…Mireille Mathieu »…
J`écoute cette belle chanson, je ferme un instant les yeux en pensant aux gens que j`aime, à ceux qui attendent mon retour en Russie, à ceux qui sont là avec moi ce soir, mais que je serai obligée de quitter pour rentrer chez moi et ceux qui ne sont pas là … La chanson finit et soudain j`entends Mireille dire : « Joyeux anniversaire, Nadine ! Bon anniversaire ! ». La surprise ! Un vrai "choc". Agréable mais imaginez-vous à ma place ! 
J`ai été touchée, émue et bouleversée à la fois. J'avais des larmes aux yeux. Je sais que Mireille est très attentive à son public, ses amis. C'est une personne de cœur, adorable, généreuse, discrète et simple à la fois, comme toute sa famille d'ailleurs. Mais tout de même je ne m'y attendais pas du tout. Comme dans un rêve je suis allée la remercier ne croyant toujours pas à la réalité de ce qui se passait…

Le choix des chansons est tout simplement magnifique ! Cela n'a rien à voir avec l'Olympia 2005. Bien sûr, pour ses 50 ans de carrière Mireille avait fait une belle sélection de tubes comme « Santa Maria de la mer », « La paloma adieu », « Tous les enfants chantent avec moi », elle ne pourrait pas oublier « Mon credo », « Paris en colère », « Mille colombes ». Mais quel plaisir exquis c'était d'entendre les magnifiques chansons qu'elle chante moins souvent : « On ne vit pas sans se dire adieu », « Un dernier mot d'amour », « Je t`aime avec ma peau », « Je t'aime à en mourir », « Una canzone »… Pour rendre hommage à Madame Piaf, Mireille avait choisi cette fois-ci « Hymne à l`amour » au lieu de reprendre « La vie en rose » et bien sûr l'incontournable « Je ne regrette rien ». Un vrai cadeau pour le public c'était d'entendre quelques nouvelles chansons dont « Ce n'est rien » écrit par Ycare, « Prends le temps » qui a été composée par Mireille (paroles et musiques) et « La voix de Dieu », une version sublime d`une chanson allemande « Gott im Himmel ». Tout cela fait que chaque instant du concert était rempli de la magie et d'un charme unique. J'ai fait 5 concerts en France : 3 jours à l`Olympia et 2 jours à Avignon mais c'est avec plaisir que je revivrai encore et encore ces moments précieux du bonheur avec des amis que j'aime.
La technique et le son à l'Opéra étaient magnifique : la voix de Mireille s'envolait, résonnait, nous berçait en nous enveloppant à la fois par sa douceur et par sa puissance.
Les jeux de lumière transformaient la scène en un royaume magique où il n'y avait qu'une seule reine – Mireille.  Mais il ne faut pas oublier que préparer une tournée pareille c'est un travail monstre pour toute l'équipe : Matite qui gère tout de A à Z et qu'on ne voit jamais sur scène car elle préfère rester discrète dans les coulisses. Comment ne pas parler de Madame Marcelle qui accompagne ses filles en tournée, malgré son âge, qui leur donne toujours son amour, son soutien dont elles ont autant besoin, Hervé-Marc qui est toujours à leurs côtés pour les aider, qui gère les invités et tout le monde qui vient vers lui. Jean-Claudric, chef-d'orchestre et ami de Mireille qui l'accompagne depuis ses débuts, qui reste avec elle sur scène pour guider toute l'équipe des musiciens et de choristes… Il ne faut pas non plus oublier toute l'équipe de son, de l'éclairage, les coiffeurs, les maquilleurs... Tous ceux qu'on ne voit pas car ils restent discrets, en dehors de la scène et des spots lumineux mais sans le travail desquels nous n'aurions jamais pu avoir un tel spectacle d'un professionnalisme rare.


Je remercie de tout mon cœur pour ces journées inoubliables que je garderai toujours dans mon cœur Mireille, Matite, Christiane, Réjane, toute la famille et Hervé-Marc qui ont été adorables avec moi. Je remercie tous mes amis : Jean-Philippe (quel dommage que tu n'aies pas pu être là avec nous, mais nous tous, on pensait fort à toi ces jours-là), Matt, Laurent, Sylvain, Philippe P de Paris, Bernard, Patrice…
Et bien sûr, toute mon affection particulière à celle qui est toujours dans mon cœur quels que soient les kilomètres et les circonstances, celle qui m'a fait croire véritablement au sens de la phrase : "D'un sourire peut faire naître une amitié; Un mot peut mettre fin à une chicane; Un regard peut faire naître l’amour; Une personne peut changer une vie".
Merci, Ma Sophie...

Texte de Nadine, relecture de Jean-Philippe puis seconde relecture par Mattieu.© Les amis de Mireille Mathieu.

5 commentaires :

  1. Bravo ! Bel article, sincère et très bien écrit, du grand travail et voilà qui remet les pendules à l'heure ! Voilà le blog ou site que préfèrent Abilene et Sony et aussi, Mireille ... J'ai vu Jean-Philippe à Nantes nous étions dans le même hôtel à 3 minutes à pied de la salle de concert qui lui aussi a vécu de sacré moment ! Bref, il y en a un qui passe une fois de plus pour un imbécile ! Pauvre Belge en plus de ne plus avoir de visiteurs il en arrive à faire du pied à son pire ennemi depuis des années sur internet. Heureusement que le ridicule ne tue pas !

    RépondreSupprimer
  2. Sublime et émouvant témoignage ! bravo :'))

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique travail ! La différence entre les brouillons et les pros ! Voilà pourquoi Abilene et Sony et Mireille ont choisi de travailler avec vous, simple à comprendre, Voila plus qu'une remise à l'heure, !
    Bravo Nadine pour ce texte et à J-P et Matt pour le travail avec vous. Une leçon !

    RépondreSupprimer
  4. Fantastique ! Preuve que rien ne sert de courir, il suffit d'arriver à l'heure ! ET le résultat est spectaculaire ! Après avoir été les meilleurs en informations sur la tournée, voilà les détails, ... Vite, la suite Mattieu, Jean-Philippe ... Merci 1000 fois

    RépondreSupprimer
  5. Merci Nadine pour ce superbe partage (j'allais dire "reportage" tellement il foisonne de détails), passionnant et qui nous fait bien revivre l'ambiance de ce que tu as vécu.

    RépondreSupprimer

Les commentaires doivent être courtois et constructifs.
Merci de vous identifier, avec : «sélectionnez le profil» soit votre compte Google, ou un des autres choix et au minimum en choisissant : Nom / URL. Vous n’êtes pas obligé d’écrire votre URL ou nom de famille. Nous ne prenons pas les messages anonymes.
Les insultes et apparentés ne sont pas publiées.
L'équipe contact / modération.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...