lundi 12 novembre 2012

Johnny Stark

All photos/media/videos belong to the photographers and legitimate owners. No copyright infringement.

Dans son livre « Oui, je crois »

La seule autobiographie officielle de Mireille Mathieu existante

Mireille parle de Johnny et des premières rencontres


première rencontre :

« ...M. Colombe, n'oublie pas la petite Mireille. Quand Enrico Macias s'annonce pour un gala au mois de juillet 1965, il demande à l'organisateur de la faire passer en première partie... »

« ...Après avoir chanté, je reste dans les coulisses...l'organisateur du gala accueille, venant de la salle, un grand Monsieur qui vient saluer les artistes...et, tout à coup, son œil tombe sur moi. En deux enjambées, il me rejoint :
_ Alors, c'est vous, la petite demoiselle d'Avignon...vous avez une voix. Mais vous avez besoin de la travailler.
_ Je sais, Monsieur.
_ Et vous voulez devenir chanteuse ?
_ Je ne veux que ça !
Il me regarde en souriant et je dois lever la tête bien haut pour croiser son regard bleu.
_ Bien. Je m'appelle Johnny Stark. On vous écrira...
Chaque jour, je guette le facteur, en attendant une lettre qui n'arrive jamais... »

« ...en scène, isolée dans les projecteurs et sous l'œil des caméras pour la première fois de ma vie, en les tendant, mes bras, vers le public, j'ai l'impression extraordinaire, jamais ressentie encore, de le frôler de mes doigts, d'avoir pour lui le cœur dans les mains.



Cela se passe à la mi-temps du match de Rugby retransmis par Télé-Dimanche. Dans la salle, je sens comme une explosion qui me submerge... »

« ...Un grand monsieur se fraye un chemin jusqu'à moi. Je le reconnais tout de suite, ce colosse, avec des favoris, des yeux bleu ciel, une allure de cow-boy. Il se penche vers moi, me prend les mains et me dit :
_ Vous me reconnaissez ?
Si je le reconnais ! Johnny Stark ! Si j'osais, je lui dirais qu'il a du toupet ! Ça fait des mois que j'attends sa lettre !
_ Vous aviez dit que vous m'écririez !
_ J'ai eu beaucoup à faire mais tout à l'heure, j'étais devant mon poste de télévision. Vous passez très bien à l'image. Je sursaute : mais c'est ma petite Avignonnaise !...Je fonce, me voilà, et on reprend la conversation où nous en étions.
Il me fait rire. Avec lui, je me crois dans un film !... »





« ...Ah ! Si Johnny Stark veut bien s'occuper de vous, c'est une chance, me dit Nanou Taddei. Parce que lui, c'est un grand professionnel. Il s'est occupé d'Yves Montand, de Mariano, de Tino Rossi, de Line Renaud, de Johnny Hallyday... »

« ...Mireille Mathieu et Georgette Lemaire sont ex aequo !...
Le cow-boy revient vers moi :
_ Alors Mademoiselle d'Avignon, heureuse ?
_ Pas tout à fait. C'est à refaire.
_ Et oui ! Tout est toujours à refaire dans ce métier. Si vous ne comprenez pas ça, il vaut mieux abandonner tout de suite.
Je fais non de la tête, je veux continuer.
_ Alors, me dit le cow-boy, je vais aller voir vos parents, on partira ensemble.
_ J'ai mon billet pour demain.
_ Si ça ne vous fait rien, mademoiselle, nous partirons un peu plus tard et en pullman. Par le train bleu.
_ Il me semble que le cow-boy m'entraîne dans un rêve... »



« ...Quand nous arrivons à la croix des oiseaux, l'œil de M. Stark
s'arrondit. Evidemment, chez nous, c'est très petit et plein comme un œuf. La famille s'est groupée autour de papa, qui a mis son costume bleu foncé, celui du dimanche. Et il a, à son habitude, gardé le chapeau sur la tête. Le bloc des Mathieu. En face, tout seul, le cow-boy ; et moi, entre les deux...
...Votre fille a un diamant dans la voix, monsieur Mathieu, mais il est brut, il faut le tailler. Oui, elle a une chance de faire carrière, mais une chance, vous savez, ce n'est rien. C'est ça (et il montre le bout de son ongle). Ce qui compte, c'est le travail. Et le travail, c'est ça (et il montre toute la longueur de son bras jusqu'à l'épaule). Ce n'est pas un métier facile.
_ Je sais, monsieur Stark. Mais, ma fille, c'est une besogneuse. Elle fera tout ce qu'il faut.
_ Ce qu'il faut, ce n'est pas rien, monsieur Mathieu. C'est travailler sa voix, son corps, ses gestes ; elle a tout à apprendre... »

« ...Si vous êtes d'accord, je vais faire préparer un contrat, mais c'est vous, monsieur Mathieu, qui devez signer, Mireille étant mineur. Pour plus de tranquillité, vous montrerez ce contrat à quelqu'un de votre entourage.
_ Oui, à monsieur Colombe. C'est lui, avec le comité des fêtes, qui a soutenu Mireille et l'a envoyé à Paris... »




« ...Un seigneur. J'ai souvent entendu dire de Johnny Stark. Un seigneur, pour son faste, sa façon de recevoir, ou de se faire servir, la main toujours généreuse en pourboires pour les uns, en cadeaux pour les autres ; mais un seigneur redoutable aussi, avec son exigence, sa ponctualité de roi qui ne lui fait admettre aucun retard, sa mémoire d'éléphant qui ne lui fait oublier aucune offense ni aucun bienfait, mais qui le rend aussi très gai convive, plein d'anecdotes, doté d'un grand sens de la farce. Se souvenant de qui aime quoi, pigeant tous les accents du monde, peut-être parce qu'il a beaucoup bourlingué. Il est le champion des blagues au téléphone. Des vedettes averties se sont laissées prendre au piège de ses personnages (un impresario argentin promettant le Pérou ou un admirateur Arabe fournissant le harem...), tout au moins le temps d'une communication. Mais il ne faut pas se fier à ces plaisanteries. Quand il dit et fait, selon son propre terme, des âneries, c'est pour masquer son inquiétude, des tracas, des soucis, qu'il cache même à des intimes. J'ai mis du temps à le comprendre, alors que, moi-même, je suis très secrète ; que d'instinct, lorsque je l'ai rencontré, mon expérience des êtres étant nulle, j'ai mis toute ma confiance en lui. Moi, si craintive, je n'ai eu peur ni de son allure de géant, ni de sa tache de vin qu'il a de naissance sur sa joue gauche, ni de sa voix qui enfle volontiers dans une colère vraie ou pas... »



Cliquez sur cette image pour voir la vidéo de l'interview de Mireille et Johnny Stark.
All photos/media/videos belong to the photographers and legitimate owners. No copyright infringement.

1 commentaire :

  1. C'est une bonne idée de revenir sur le rôle de Monsieur Stark dans la carrière de Mireille mais une très grande partie du mérite revient à Mimi qui a travaillé comme pas deux !

    RépondreSupprimer

Les commentaires doivent être courtois et constructifs.
Merci de vous identifier, avec : « sélectionnez le profil » soit votre compte Google, ou un des autres choix et au minimum en choisissant : Nom / URL. Vous n’êtes pas obligé d’écrire votre URL ou nom de famille. Nous ne prenons pas les messages anonymes.
Les insultes et apparentés, ne sont pas publiées.
L'équipe contact / modération.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...